Chargement du logo

Attention à la marche ! Mind the Gap!

$0.00$40.00
Thinking Electronic Literature In A Digital Culture
Penser la littérature électronique en culture numérique
sous la direction de / edited by
Bertrand Gervais & Sophie Marcotte

Attention à la marche !, issu du congrès de l’Electronic Literature Organization tenu à Montréal en 2018, entend questionner de façon explicite la place de la littérature électronique dans la culture numérique. Quelle est la nature de la relation entre les deux ? Comment une forme déjà vieille de cinquante ans parvient-elle à rester pertinente dans un environnement culturel fortement marqué par le numérique ? Comment une pratique d’avant-garde développée en culture du livre réussit-elle à s’adapter aux principes d’une culture de l’écran ? Comment prendre en compte les technologies mobiles, de plus en plus présentes au quotidien, dans leur impact sur les habitudes d’écriture et de lecture, et investiguer la dimension politique du numérique, dans ses liens à l’art, à la littérature et à la culture ?

Mind the Gap!, the proceedings of the Electronic Literature Organization’s conference held in Montreal in 2018, intends to explicitly question the place of electronic literature in digital culture. What is the nature of the relationship between the two? How does a form that was already fifty years old manage to remain relevant in a cultural environment strongly marked by digital technology? How does an avant-garde practice developed in the context of book culture succeed in adjusting to the principles of a culture heavily engaged in screens, networks and mobile devices? How can we take into account mobile technologies which are increasingly present in everyday life, understand their impact on writing and reading habits, and investigate the political dimension of digital technology, in its links to art, literature and culture?

 

AVEC LA PARTICIPATION DE / CONTRIBUTORS INCLUDE :

Ana Albuquerque e Aguilar • Alice Atsuko Matsuda • Sofian Audry • Abraham Avnisan • John F. Barber • Simon Biggs • Jim Bizzocchi • Kyle Booten • Amaranth Borsuk • Serge Bouchardon • Boris du Boullay • Alejandro Brianza • Andréa Catrópa • John Cayley • Françoise Chambefort • Sarah Ciston • Christophe Collard • Gabriella Colombo Machado • Cristiane Costa • Sylvain David • Astrid Ensslin • Christopher Funkhouser • Bertrand Gervais • María Goicoechea • Anaïs Guilet • Leah Henrickson • Kedrick James • Roman Kalinovski • Andrew Klobucar • Michel Lefebvre • Ana Maria Machado • Cecília Magalhães • Sophie Marcotte • Vinicius Marquet • Reese Muntean • Verónica Gómez • Ernesto Peña • Manuel Portela • Gilbertto Prado • Eva Quintas • Jessica Rodríguez • Rolando Rodríguez • Jon Saklofske • Paulo Silva Pereira • Alan Sondheim • Yuya Takeda • Melinda M. White

Échos du lac Marie-Le Franc

$0.00

Ce carnet numérique rassemble les contributions des participants à l’intervention géopoétique ayant eu lieu au lac Marie-Le Franc en octobre 2014, dans la Réserve faunique Papineau-Labelle. Échos de la symbiose entre un lieu et une œuvre littéraire, échos entre les sons, les images et les mots, échos virtuels que le lecteur peut écouter au gré de ses humeurs, dehors ou dedans.

Centré sur la dimension sonore des lieux et de l’écriture, il comprend plusieurs volets :

  • l’œuvre sonore « L’écho du lac », réalisée par Yannick Guéguen et Étienne Legast pour l’occasion et produite par La Traversée – le parcours géolocalisé peut aussi être expérimenté in situ, à l’aide d’un Iphone ou d’un audioguide disponible au poste d’accueil de La Minerve et sur ce lien (www.yannickgueguen.com/echo) ;
  • le film de Michèle Houle « Marie Le Franc et le lac », pérennisant l’hommage rendu à l’écrivaine d’origine bretonne pour le 50e anniversaire de sa mort lors de l’inauguration d’un panneau d’interprétation ;
  • certains extraits de ses œuvres, choisis et lus par les participants, entremêlés avec les poèmes, récits, essais, photographies, cartes, bandes sonores et vidéos des uns et des autres.

La publication de ce carnet s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche-création de Rachel Bouvet, Denise Brassard, André Carpentier, Bertrand Gervais, Hélène Guy et Jean Morisset intitulé « Éléments d’un imaginaire des lieux : traces et tracés géopoétiques », projet subventionné par le Fonds québécois de recherche sur la société et la culture.

Avec la participation de :

Rachel Bouvet – Louis Le Tellec – Yannick Guéguen – Étienne Legast – Chloë Rolland – Julien Bourbeau – Christian Paré – Nicolas Lanouette – Laure Morali – Michèle Houle – Denise Brassard – Claudette Lemay – Marjolaine Deneault – Gabrielle Girard Lacasse – Jean Morisset – Jean Désy – Gabrielle Laroche – Gilles Thépôt – Chantal Savoie – Isabelle Duval – Martha Tremblay-Vilão

La Métamorphose (Die Verwandlung)

$2.99$15.00

Édition bilingue français-allemand.

 

La Métamorphose (Die Verwandlung) est un roman court écrit par Franz Kafka en 1912 et publié en 1915. Il s’agit d’une de ses œuvres les plus célèbres avec Le Procès. La nouvelle décrit la métamorphose et les mésaventures de Gregor Samsa, un représentant de commerce qui se réveille un matin transformé en un « monstrueux insecte ».

Die Verwandlung ist eine im Jahr 1912 entstandene Erzählung von Franz Kafka. Die Geschichte handelt von Gregor Samsa, dessen plötzliche Verwandlung in ein Ungeziefer die Kommunikation seines sozialen Umfelds mit ihm immer mehr hemmt, bis er von seiner Familie für untragbar gehalten wird und schließlich zugrunde geht.

La Colonie pénitentiaire (In der Strafkolonie)

$2.99$12.00

Édition bilingue français-allemand.

 

La Colonie pénitentiaire est une nouvelle de Franz Kafka écrite en octobre 1914 et publiée en 1919. Un expert itinérant débarque dans une île au milieu de nulle part pour examiner le système mécanique d’exécution des condamnés à mort dans une « colonie » dirigée par un commandant. Il est censé assister à l’exécution d’un homme au moyen d’une machine extrêmement sophistiquée…

In der Strafkolonie ist eine Kurzgeschichte von Franz Kafka, die im Oktober 1914 geschrieben und 1919 veröffentlicht wurde. Ein wandernder Experte landet auf einer Insel mitten im Nirgendwo, um das mechanische System der Hinrichtung von Todestraktinsassen in einer von einem Kommandanten geführten « Kolonie » zu untersuchen. Er soll Zeuge der Hinrichtung eines Mannes mit Hilfe einer hochentwickelten Maschine werden…

Lettre au père (Brief an den Vater)

$2.99$12.00

Édition bilingue français-allemand.

 

La Lettre au père est une lettre que Franz Kafka écrivit en 1919 (à l’âge de 36 ans) à l’adresse de son père, mais qui ne fut jamais remise à son destinataire. Elle fut publiée de manière posthume, en 1952, et est aujourd’hui considérée comme une clé essentielle à la compréhension de l’œuvre de l’écrivain.

Der Brief an den Vater ist ein 1919 verfasster, niemals abgeschickter Brief Franz Kafkas an seinen Vater. Er wurde postum 1952 in der Neuen Rundschau veröffentlicht und ist ein bevorzugter Text für psychoanalytische und biographische Studien über Kafka.

Le Procès (Der Prozeß)

$2.99$25.00

Édition bilingue français-allemand.

Le Procès relate les mésaventures de Joseph K. qui se réveille un matin et, pour une raison obscure, est arrêté et soumis aux rigueurs de la justice. Dans un premier temps, il refuse son accusation alors qu’il est innocent — d’autant qu’il ne sait absolument pas de quoi il est accusé : mais au fil des événements et de ses rencontres successives, il en vient à être convaincu de la réalité du procès et va donc tout faire pour se faire acquitter.

Le Procès est l’un des trois romans inachevés et publiés à titre posthume par Franz Kafka, avec Le Prodigue (également connu sous le titre L’Amérique) et Le Château.

 

Der Prozeß erzählt die Missgeschicke von Joseph K., der eines Morgens aufwacht und aus unerfindlichen Gründen verhaftet und der strengen Justiz ausgeliefert wird. Zunächst lehnt er die Anklage ab, obwohl er unschuldig ist – zumal er keine Ahnung hat, was ihm vorgeworfen wird: Doch im Laufe der Ereignisse und durch seine aufeinanderfolgenden Begegnungen wird er von der Realität des Prozesses überzeugt und wird deshalb alles tun, um freigesprochen zu werden.

Der Prozeß ist neben Der Verschollene (auch unter dem Titel Amerika bekannt) und Das Schloss einer von drei unvollendeten und postum erschienenen Romanen von Franz Kafka.

Le Château (Das Schloß)

$2.99$25.00

Édition bilingue français-allemand.

 

Le Château (titre original : Das Schloss) est un roman de Franz Kafka. Inachevé, l’ouvrage est publié en 1926 à titre posthume à l’initiative de Max Brod, ami de l’auteur.
Le récit suit les aventures de K., qui se bat pour entrer en contact avec les autorités du village où il vient d’arriver, afin d’officialiser son statut d’arpenteur. Mais le « château » où résident les fonctionnaires demeure inaccessible.

Das Schloss ist neben Der Verschollene (auch bekannt unter Amerika) und Der Process einer der drei unvollendeten Romane Franz Kafkas. Das 1922 entstandene Werk wurde 1926 von Max Brod postum veröffentlicht. Es schildert den vergeblichen Kampf des Landvermessers K. um Anerkennung seiner beruflichen und privaten Existenz durch ein geheimnisvolles Schloss und dessen Vertreter.

Une princesse de Mars (Le conquérant de la planète Mars)

$2.99$25.00

Édition bilingue français-anglais.

 

Une princesse de Mars est un roman de science-fiction de l’écrivain américain Edgar Rice Burroughs, le premier de sa série Barsoom, ou Cycle de Mars. Il a été publié pour la première fois en feuilleton dans le magazine pulp All-Story Magazine de février à juillet 1912. Plein de jeux d’épée et d’exploits audacieux, le roman est considéré comme un exemple classique de pulp fiction du XXe siècle. C’est aussi un exemple fondateur de la romance planétaire, un sous-genre de la science fantastique qui est devenu très populaire dans les décennies qui ont suivi sa publication. L’histoire se déroule sur Mars, imaginée comme une planète mourante avec un environnement désertique rude.

Résumé : John Carter, un vétéran confédéré de la guerre de Sécession, part prospecter en Arizona immédiatement après la fin de la guerre. Après avoir frappé un riche filon d’or, il se heurte aux Apaches. Alors qu’il tente d’échapper à la poursuite en se cachant dans une grotte sacrée, il est mystérieusement transporté sur Mars, appelé « Barsoom » par ses habitants. Carter découvre qu’il a une grande force et une agilité surhumaine dans ce nouvel environnement en raison de sa moindre gravitéet une pression atmosphérique plus basse. Il se retrouve bientôt avec une tribu nomade de martiens verts, ou Tharks, comme sont connus les habitants guerriers de la planète, à six membres et à la peau verte. Grâce à sa force et ses prouesses martiales, Carter accède à une position élevée dans la tribu et gagne le respect et finalement l’amitié de Tars Tarkas, l’un des chefs Thark.

Les Dieux de Mars (Divinités martiennes)

$2.99$25.00

Édition bilingue français-anglais.

 

Les Dieux de Mars (titre original : The Gods of Mars) est un roman d’Edgar Rice Burroughs faisant partie de sa série Barsoom, ou Cycle de Mars, également publié en français sous le titre Divinités martiennes (en 1937). Il s’agit du second roman de la série. Plein de jeux d’épées et d’exploits audacieux, ce cycle de romans est considéré comme un exmeple classique de pulp fiction du XXe siècle. C’est aussi un exemple fondateur de la romance planétaire, un sous-genre de la science fantastique qui est devenu très populaire dans les décennies qui ont suivi sa publication.

Résumé : Le récit reprend là où l’avait laissé le narrateur qui avait mis le corps de son oncle, John Carter, dans un mausolée ne pouvant s’ouvrir que de l’intérieur. Douze ans ont passé, et le narrateur reçoit un message de Carter à nouveau revenu sur Terre et qui lui raconte la suite de ses aventures sur Barsoom. Ayant voyagé de la même façon que lors de son premier voyage, Carter se retrouve dans un paysage dans lequel il ne reconnait pas la Mars désolée et desséchée qui lui était familière : une vallée arborée, des plaines couvertes d’une herbe rouge bien entretenue qui descend vers une mer bien peu martienne dans laquelle se jette une rivière. Pourtant, lorsqu’il se lève, il reconnait la pesanteur martienne dans le bond qu’il fait. Carter commence à explorer son environnement, et découvre à quoi le gazon doit son entretien: les hommes-plantes, des créatures humanoïdes de plus de trois mètres dont les bras souples se terminent par des bouches et des serres qui coupent l’herbe ensuite absorbée par la créature, qui est également équipée d’une queue de près de deux mètres de long.